Contenu du cours
Croisement entre lignées différant par un seul caractère ou monohybridisme
Notions et problèmes de Génétique.
À propos de la leçon

Méiose.

C’est donc pendant la phase de maturation que se produit l’événement essentiel : la mitose réductionnelle. Il convient de l’étudier en détail.

Comme dans la mitose équationnelle, on distingue, dans la mitose réductionnelle, plusieurs phases la prophase, la métaphase, l’anaphase et la télophase.

Néanmoins, il existe des différences marquées par rapport à une mitose normale, portant surtout sur la prophase et l’anaphase.

La prophase.

Très différente d’une prophase normale, elle est divisée en six périodes : stade leptotène, zygotène, pachytène, diplotène, diacinèse et prémétaphase.

Stade leptotène

Les 2n chromosomes s’individualisent dans le noyau. Ils présentent une structure filamenteuse et sont orientés vers le centre de la cellule.

Stade zygotène

Les chromosomes homologues dédoublés s’apparient deux à deux.

Stade pachytène

Les chromosomes appariés s’épaississent. Chacun d’eux est constitué de deux chromatides nettement visibles; les centromères sont en contact.

Stade diplotène

Les centromères des chromosomes homologues se repoussent. Les chromosomes se clivent partiellement en conservant cependant des points de contact: les chiasmas. C’est à ce stade que peuvent se produire des enjambements entre fraction de chromatides.

Stade diacinèse

Les chromosomes homologues ne sont plus unis que par leurs extrémités, formant des boucles ou des losanges.

Prémétaphase

La membrane nucléaire disparaît et le fuseau mitotique se forme. Les chromosomes homologues s’organisent dans le plan équatorial pour préparer la métaphase.

A la métaphase, les chromosomes se disposent de part et d’autre du plan équatorial sur le fuseau de division.

A l’anaphase, les chromosomes homologues vont chacun vers un des pôles du fuseau. Les centromères ne se divisent pas.

A la télophase, on observe deux noyaux contenant chacun n chromosomes.

A ce moment-là, les cellules peuvent rester à l’état quiescent ou subir immédiatement la 2ème divis ion de la méiose, qui est une mitose normale.

La prophase de cette 2ème division est souvent escamotée puisque les chromosomes sont déjà dédoublés.

La métaphase est normale.

A l’anaphase, les centromères se divisent, et chaque chromosome fils gagne un pôle de la cellule.

A la télophase, chaque cellule haploïde se divise et donne 2 cellules haploïdes.

En définitive, la cellule originelle diploïde a donc donné 4 cellules haploïdes à la suite de ces deux divisions consécutives. Chez les animaux supérieurs, ces 4 cellules haploïdes se différencieront en spermatozoïdes chez le mâle, alors que, chez la femelle une seule sera fonctionnelle, les trois autres, ou globules polaires , étant éliminées.

S’il n’y a pas eu d’enjambement, ou crossing-over, les 4 cellules haploïdes sont identiques deux à deux. Par contre, s’il y a eu 1 crossing-over, les 4 cellules sont différentes puis qu’il y a eu transfert des allèles situés sur les fractions de chromatides échangés.

Représentation schématique de la méiose

Le crossing-over est, en définitive, un accident qui se produit au cours de la méiose. Il atteint un certain nombre de cellules reproductrices mais ne se produit pas forcément dans toutes. D’autres accidents peuvent aussi se produire ; absence de réduction chromatique, les gamètes pouvant alors posséder 2 n chromosomes (c’est la polyploïdie), non disjonction des chromosomes homologues au sein d’une ou de quelques paires qui passent ensemble dans un gamète. Celui-ci possède de ce fait un ou plusieurs chromosomes supplémentaires qui manqueront dans l’autre.

Suivre
Les derniers articles par Educ PatshTecno (tout voir)
Fichiers de l’exercice
Aucun fichier joint trouvé
Aucun fichier joint trouvé

Téléchargez : des applications scolaires.

error: Pas encore disponible