Pédagogie Tome 1
À propos de la leçon

Qu’est-ce que l’homme ? Quelle est sa fin ? Qu’est-ce que vivre ? Quel est le but de la vie ?
Selon la réponse admise, le problème de l’éducation recevra des solutions très différentes.
Parmi les nombreuses pensées éducatives en présence, celles qui ont le plus d’influence dans notre monde moderne.

1) MATERIALISME : pensée selon laquelle, l’homme est chair et os ; une simple réalité biologique, rien de plus il doit jouir avec ces biens.

2) INTELLECTUALISME : au pole opposé se trouve l’intellectualisme radical. Qui dit : « l’homme ne vaut que par son intelligence, qu’il soit instruit, cultivé… »

3) PRAGMATISME : c’est une conception américaine selon laquelle, connaitre et penser disent-ils, sont incomplet, mais la pratique qui compte plus, car la théorie sort de la pratique. C’est l’action qui est la pierre de touche de la vérité.

4) SOCIOLOGISME : théorie selon laquelle, l’homme est produit de la société. Le milieu social, collective qui le construit, tout lui a été légué par les générations antérieures : sciences, religion, Arts, langues…

5) INDIVIDUALISME: l’opposition de la précédente (sociologisme) corporellement et spirituellement, l’individu est seul, irréductible à tout autre. Il doit être autonome, isolé et indépendant. La personne existe seule « entre elle et Dieu, dit Luther, il n’y a plus d’intermédiaire ».

6) NATIONALISME : pour lui, le patriote est la première vertu. La nation a une fin en soi. Elle est au-dessus de la morale, au-dessus de la religion… tout lui appartient ; l’école doit titre à son service. Tout sera nationalisé.

7) L’IDEAL CATHOLIQUE : L’idéal réconciliateur, unificateur. Il met à juste mesure chaque conception par rapport à l’homme. Pour le catholicisme, l’homme est un être complexe ; il est âme et corps, être individuel et social. Bref, l’église concilie tous les paradoxes de la vie. Il harmonise tous les extrêmes

error: Pas encore disponible