Histoire II : Royaumes et empires africains
À propos de la leçon

La dynastie des Zagoué

A partir du Xe siècle, une nouvelle dynastie, dite des Zagoué
prend le pouvoir et règne jusqu’au XIle siècle. Le souverain le plus important de cette dynastie est Lalibala (XIIle siècle). Celui-ci fait bâtir de nombreuses églises entièrement taillées dans le roc et reprend aux Arabes Zeila. A sa mort en 1220, il recommande le retour sur le trône de la dynastie salomonienne.

La dynastie salomonienne et l’apogée de l’Ethiopie médiévale

L’apogée est atteinte sous le règne de Zara-Jacob (1434-1468), considéré comme le plus grand souverain de l’Ethiopie médiévale. Sous son règne, les moines éthiopiens participent au concile de Florence (1441).

Des relations sont nouées avec Alphonso V d’Aragon, pour parer au péril musulman. Malheureusement, au XVle siècle, l’Ethiopie allait connaitre une double invasion : l’invasion musulmane et l’invasion des Galla.

– L’invasion musulmane

En 1525, un chef somali, Mohammed Gragne (= le gaucher dévaste l’Abyssinie. Axoum et plusieurs villes sont anéanties, palais, monastères et églises pillés. En 1527, les Turcs prennent aussi les ports de Zeila et de Massaouah, sur la mer Rouge, et prêtent main-forte à Gragne. Le négus Claudius, réfugié au Tigré, sera sauvé par I’invention, en 1541, d’un corps expéditionnaire portugais commandé par Christophe de Gama, fils du célèbre navigateur Vasco de Gama.

Les portugais défont la flotte turque et battent Gragne qui est tué près du lac Tana en 1542.

– L’invasion des Galla

Ils viennent du Sud et menacent les frontières éthiopiennes àp partir de 1540. Incapables de contenir cette marrée humaine, les Négus leur permettent de s’installer dans les régions dépeuplées de l’Oueste etd Nord du lac Tana.

En distribuant des terres aux chefs galle, les souverains dont le pou-

voir s’est effrité et l’autorité loin d’étre acceptée par tous leurs vassaux, espérent trouver auprès d’eux un appui dans leurs luttes contre leurs turbulents barons.

L’Ethiopie au XVIle, XVIIle et XIXe siècles

Au XVIle siècle, deux souverains valent la peine d’être cités Johannes Alaf Sagad (1667-1682) et Josua le Grand (1682-1704)

  • Johannes Alaf Sagad s’est illustré par la construction à Gondar d’une nouvelle capitale.
  • Josua le Grand doit sa notoriété à la répression du brigandage et au fait qu’il a établi une assiette d’impôt légale et régulière.

Les XVIIIe et XIXe siècles sont, pour l’Ethiopie, une période d’anarchie : L’empereur Josua le Grand fut pratiquement le dernier à se faire obéir de ses turbulents sujets et à rétablir l’autorité de la couronne sur l’Eglise.

Patrick Tshiama Mulomba
Le suivre
Fichiers de l’exercice
Aucun fichier joint trouvé
Aucun fichier joint trouvé

Téléchargez : des applications scolaires.

error: Pas encore disponible