Histoire II : Royaumes et empires africains
À propos de la leçon

Les Lunda constituent une confédération des peuples et non une nation homogène. Le terme « Lunda » signifie d’ailleurs «amitié» et date du XVle siècle.

Les traditions orales font état de groupes ethniques venus du Nord-Est et qui s’établissent entre les rivières Lubilanji et Mbuji-Mayi. Ces peuples élisent un chef appelé Yala Mwaku, qui aurait régné vers 1500.

Yala Mwaku est succédé par son fils Kondé. Ce dernier a trois enfants dont deux garçons et une fille. Avant de mourir, Kondé désigne sa fille, pour lui succéder, déshéritant ainsi ses deux fils Kinguli et Kaniama pour lui avoir manqué de respect.

Lueji prend le titre de «Swana Mulunda» (- mère de la communauté Lunda). Elle épouse un chasseur Muluba Ilunga Kibinda (frère de Ilunga Mbili) et lui remet le bracelet Lukanu. Cette alliance attise la rancœur des deux frères qui décident de quitter définitivement le pays où un étranger est devenu le représentant officiel de l’empire Lunda. Kinguli prend la direction de l’0uest, traverse le Kasai, et s’établit dans la région du Kwanyo où il fonde le royaume Imbangala (dans l’actuel Angola). Kaniama se dirige vers le Sud avec de nombreux partisans et s’installe sur la rivière Luena (en Angola) où sa famille va fournir la caste dirigeante du royaume Luena

Iunga Kibinda règne pendant 25 ans et agrandit l’empire en conquérant les pays Bayeke sur la Lulua. Il est succédé par son fils Mwata Luseni Naweji. Celui-ci n’ëtait pas le fils de la reine Lueji (était stérile), mais l’enfant d’une deuxième femme nommée Kamonga Luaja.

Mwata Naweji épouse sa belle-mère Lueji et meurt au cours d’une campagne contre les Kanioka. Lueji donne alors le bracelet à un fils de Mwata Lusengi nommé Yamvo Naweji qui prend le nom de Mwata Yamvo (= chef suprême) qui devient le titre dynastique des empereurs Lunda. Il agrandit considérablement son royaume, à lOuest jusqu’au Kasaï, au Sud il atteint les cours supérieurs du Zambèze et son affluent le Kabongo, à l’Est jusqu’à Busanga. Il nomme lui-même les gouverneurs des provinces jouissant d’une autonomie. Ces gouverneurs lui paient des tributs.

Le gouverneur en chef est le Swana Mulopwe.

Apogée

Ce royaume atteint son apogée sous le règne de Kazembe II Ilunga (ou Lukuesa) et de son fils Kibangu Kaleka ou Kazembe IV. Ces deux règnes couvrent une période de près d’un siècle, de 1760 à 1850.

Déclin

Un nouvel arrivant va profiter alors des luttes de succession pour conquérir le pays et constituer un nouveau royaume. Il s’agit de M’siri (Mushidi) qui installe sa capitale à Bunkeya au Nord de Likasi.

Roi du Garanganze, il sera tué par les Belges en 1892.

error: Pas encore disponible