Histoire II : Royaumes et empires africains
À propos de la leçon

1. Le royaume d’Ifé

a) Origines

Selon la tradition orale, Ifé, ville la plus ancienne, aurait été fondée au Xle siècle par un nommé Oduduwa, chef de la la migration Yoruba, originaire du Nord-Est de l’Afrique. Ifé est donc le centre oginel et la métropole religieuse des Yoruba.

Le royaume, après s’être divisé et avoir perdu sa prééminence politique, conserve sa renommée de ville des ancêtres et de centre
principal de la civilisation commune du Bénin, sa primauté religieuse (Il demeure un lieu saint) et culturelle.

b) Personne royale

Le roi d’Ifé porte le titre d’Oni. Il est d’essence divine et est, par nature, sacré. Il ne se montre en public qu’à l’occasion de grandes fêtes annuelles. Un voile dissimule son visage.

c) Succession

A l’origine, la royauté est élective. Le roi est choisi à l’unanimité par un collège électoral de ministres. La succession par ordre de primogéniture n’était nullement en vigueur.

Le successeur du roi est soit un fils, soit un frère, soit un membre
de la famille dont la parenté remonte très loin dans le passé. Il est
éloigné de la cour et ne doit jamais avoir pénétré dans le palais avant
son intronisation solennelle.

Il arrive parfois que deux candidats soient choisis; dans ce cas
il appartient au devin de désigner celui qui a la faveur des dieux. Sont exclus du trône ceux qui descendent d’un roi par les femmes. La descendance est donc patrilinéaire. La première tâche du roi était de rendre à son prédécesseur et aux ancêtres, le culte qui leur était dû. Dans cette royauté, les princes sont, sauf exception, exclus a
fonctions gouvernementales et administratives. Le roi redoute leurs intrigues. Pour l’administration du royaume, le roi s’entoure de roturiers qui ne doivent leur charge qu’à lui tout seul.

2. Le royaume d’Oyo

a) Origines

Oyo, à l’Ouest Ifé est la plus puissante des royaumes Yoruba. D’après la légende, le royaume d’Oyo aurait été fondé au XIle siècle par
Oranmiyan (Oranmyan), fils ou petit-fils d’Oduduwa, grand voyageur
et grand bâtisseur.

b) Apogée (XVIIIe siècle)

Par des guerres incessantes, le royaume s’agrandit, devient l’Etat prépondérant et domine tout le pays Yoruba. Le principal artisan de
cette expansion est Shango, l’un des fils d’Oranmiyan et le 3e souverain d’Oyo, roi belliqueux et autoritaire.

Au XVIIIe siècle, époque de son apogée, le royaume s’étendait au Sud jusqu’à la mer et au Bénin; au Nord jusqu’au Niger; à l’Ouest; il englobait le royaume de Dahomey et à l’Est, l’Etat de Nupe.

c) Déclin

A l’aube du XIXe siècle, Oyo doit faire face à une guerre civile interminable jusqu’à l’intervention britannique en 1893.

Patrick Tshiama Mulomba
Le suivre
Fichiers de l’exercice
Aucun fichier joint trouvé
Aucun fichier joint trouvé

Téléchargez : des applications scolaires.

error: Pas encore disponible