Pédagogie générale 1999, questions de Didactique, Psychologie et Pédagogie. Partie 1

Pédagogie générale 1999, I

1. Indiquez les notions qui se rapportent aux modes d’enseignement

A. Collectif, individuel, mixte et mutuel

B. Active, démonstrative, expositive et interrogative

C. Devoir, examen, interrogation et révision

D. Adaptation, intérêt, globalisation et intuition

E. Activation, acquisition, application et conservation

2. Indiquez la rubrique du plan d’analyse de leçon où le professeur de la pratique professionnelle apprécie la participation et la discipline générale de la classe

A. Documents pédagogiques 

B. Matières

C. Élèves

D. Méthodes

E. Maître

3. Le learning by doing ou apprendre en agissant est une application du principe d’enseignement de :

A. L’activité

B. L’intérêt

C. L’adaptation

D. L’intuition

E. La coordination

4. Concevoir les exercices et problèmes, prévoir les réponses ainsi que les notes à attribuer, constituent des activités qui ont lieu lors de :

A. La composition des examens trimestriels

B. La délibération des résultats scolaires

C. L’élaboration de la prévision de matières

D. L’établissement des bulletins scolaires

E. La préparation immédiate de leçon

5. Calculez puis indiquez la moyenne générale % obtenue par cinq élèves qui ont eu au test de Fin d’Etudes primaires les résultats ci-après :

Français : 137/200     Calcul : 137/200    et Culture Général : 65/100

Moyenne %  :

A. 34%

B. 41,2%

C. 48,2%

D. 57,2%

E. 67,8%

6. La leçon de la lecture qui apprend à l’enfant à lire avec intonation, c’est la lecture :

A. Expliquée

B. Élémentaire

C. Expressive

D. Syllabique

E. Courante

7. Le programme national de l’enseignement primaire prévoit l’enseignement des problèmes relatifs au calcul de pourcentage à partir de la :

A. 6ème année

B. 5ème année

C. 3ème année

D. 4ème année

E. 2ème

8. Localiser aisément les frais d’Afrique sous leurs divers aspects, est un des objectifs de l’enseignement de, d’ :

A. Sciences naturelles

B. Histoire

C. Dessin

D. Éducation physique

E. Géographie

9. Pour l’acquisition de la notion des nombres, le maître utilise la méthode :

A. Inductive

B. Synthétique

C. Déductive

D. Intuitive

E. Analytique

10. L’élément qui détermine le comportement attendu de l’élève au cours de la leçon est le, l’ :

A. Verbe d’action

B. Contenu de la matière

C. Objectif opérationnel

D. Évaluation de l’acquis

E. Autocritique de la leçon

11. Apprendre à l’élève à mieux connaître son environnement, est l’objectif principal de l’enseignement du, de :

A. Chant

B. L’éducation civique

C. L’étude du milieu

D. Travail manuel

E. La calligraphie

12. Révision – explication du procédé – exercices par les élèves au tableau – synthèse – évaluation de l’acquis. Telle est la marche d’une leçon de :

A. Notion des nombres 

B. Calcul mental

C. Formes géométriques

D. Problèmes

E. Mesures de grandeurs

13. Retrouvez ci-dessous, le nombre fractionnaire

A. 0,3

B. 2/3

C. 5/3

D. 3,7

E. 4,2/3

14. La facilité de poser des actes motivés par la raison, c’est :

A. Le caractère

B. L’imagination

C. L’intelligence

D. L’instinct

E. La mémoire

15. Un enfant de 7 ans et 6 mois réussit au tests de ceux de 10 ans et 5 mois.

Calculez le Quotient Intellectuel (Q.I) et indiquez la catégorie d’intelligence à laquelle appartient cet enfant.

A. Arriérés

B. Idiots

C. Débiles

D. Imbéciles

E. Doués

16. Indiquez le comportement qui illustre une habitude sociale.

A. L’attention

B. L’entraide

C. L’endurance

D. La pauvreté

E. La propreté

17. La série d’activités de l’enfant qui cadre le mieux avec le jeu intellectuel :

A. Courir, sauter et grimper

B. Jouer aux cartes, à la dame et aux mots croisés

C. Agiter, jeter par terre et lancer les objets brillants 

D. Nager, danser avec rythme

E. Jouer à la poupée bébé et à l’enfant mère

18. La faculté qui permet de garder et de se rappeler les états de conscience antérieure est appelée :

A. L’association des idées

B. L’attention

C. L’imagination

D. La mémoire

E. La perception

19. La délibération et la décision font partie des étapes de :

A. L’attention

B. La mémoire

C. L’habitude

D. La volonté

E. L’imagination

20. L’homme est un produit de la collectivité. Cet idéal éducatif est défendu par le, l’ :

A. Matérialisme

B. Nationalisme

C. Intellectualisme

D. Sociologisme

E. Pragmatisme

21. L’initiateur du principe de l’éducation fonctionnelle est :

A. Montaigne

B. J. Dewey

C. J. A. Comenius

D. J. J. Rousseau

E. E. Claparède

22. L’éducation formelle qui vise l’intégration de l’homme dans son milieu de vie, est l’éducation :

A. Intellectuelle

B. Sociale

C. Esthétique

D. Religieuse

E. Corporelle

23. Pour réussir sa tâche, l’éducation doit connaître les fonctions affectives, instinctives de l’homme à former. La science qui fournit ces données à la pédagogie est :

A. La sociologie

B. La logistique

C. La biologie

D. La philosophie

E. La psychologie

24. Le système éducatif qui pense que l’enfant n’est ni bon, ni mauvais est le, l’ :

A. Éducation libérale

B. Système autoritaire

C. Système libertaire

D. Self-government

E. Éducation empirique

25. Le document qui est le reflet du travail du maître et le résumé des préparations, c’est le, l’ :

A. Cahier de préparation

B. Journal de classe

C. Horaires de l’école

D. Cahier de côtes

E. Calendrier scolaire

Pédagogie générale 1999, II

1. Indiquez les notions qui se rapportent aux procédés d’enseignement.

A. Collectif, individuel, mixte et mutuel

B. Active, démonstrative, expositive et interrogative

C. Devoir, examen, interrogation et révision

D. Adaptation, intérêt, globalisation et intuition

E. Activation, acquisition, application et conservation

2. Indiquez la rubrique du plan d’analyse où le professeur de la pratique professionnelle apprécie la propriété corporelle et vestimentaire de l’élève-maître.

A. Documents pédagogiques

B. Matières

C. Élèves

D. Méthodes

E. Maître

3. La méthode de centre d’intérêt est basée sur le principe d’enseignement de :

A. L’activité

B. L’intérêt

C. L’adaptation

D. L’intuition

E. La coordination

4. Prendre connaissance des résultats obtenus par les élèves, classe par classe et se prononcer sur le passage de classe de chaque élève constituent des activités de :

A. La composition des examens trimestriels

B. La délibération des résultats scolaires

C. L’élaboration de la prévision des matières

D. L’établissement des bulletins scolaires

E. La préparation immédiate des leçons

5. Calculez puis indiquez la moyenne générale % obtenue par cinq élèves qui ont eu au test de fin d’études primaires les résultats ci-après :

Français :109/200     calcul : 117/200    et culture générale :60/100

Moyenne % :

A. 34%                  B.  42,2%              C. 48,2%              D. 57,2%              E. 67,8%

6. La leçon de lecture qui permet une meilleure compréhension de ce qu’on lit, c’est la lecture :

A. Expliquée

B. Élémentaire

C. Expressive

D. Syllabique

E. Courante m’a

7. Le programme national de l’enseignement primaire prévoit l’enseignement des nombres de 0 à 1000 en :

A. 6ième année

B. 5ième année

C. 3ième année

D. 4ième année

E. 2ième année

8. Développer l’esprit d’observation, est un des objectifs de l’enseignement de, d’ :

A. Sciences naturelles

B. Histoire

C. Dessin

D. Éducation physique

E. Géographie

9. Dans l’étude d’une règle de grammaire, le maître utilise de préférence la méthode :

A. Inductive

B. Synthétique

C. Déductive

D. Intuitive

E. Analytique

10. Élément qui détermine le comportement attendu de l’élève au cours de la leçon est le, l’ :

A. Verbe d’action

B. Contenue de la matière

C. Objectif opérationnel

D. Évaluation de l’acquis

E. Autocritique de la leçon

11. Éveiller et développer le sentiment patriotique, est l’objectif de l’enseignement du, de :

A. Chant

B. Éducation civique

C. L’étude du milieu

D. Travail manuel

E. Calligraphie

12. Révision – présentation de la forme – faire reconnaître et rechercher la forme – analyse de la forme. Telle est la marche d’une leçon de :

A. Notion des nombres

B. Calcul mental

C. Formes géométriques

D. Problèmes

E. Mesures de grandeur

13. Retrouvez ci-dessous, la fraction décimale.

A. 0,3

B. 2/3

C. 5/3

D. 3,7

E. 4 2/3

14. La facilité acquise par la répétition à reproduire des actes, c’est :

A. Le caractère

B. L’instinct

C. L’imagination

D. La mémoire

E. L’intelligence

15. Un enfant de 8 ans et 3 mois n’a réussi qu’aux tests de ceux de 7 ans et 3 mois. Calculez le Quotient Intellectuel (Q.I) et indiquez la catégorie d’intelligence à laquelle appartient cet enfant.

A. Arriérés

B. Idiots

C. Débiles

D. Imbéciles

E. Doués

16. Indiquez le comportement qui illustre une habitude morale

A. L’attention

B. La pauvreté

C. L’endurance

D. La propreté

E. Entraide

17. La série d’activités de l’enfant qui cadre mieux avec le jeu sensoriel est :

A. Courir, sauter et grimper

B. Jouer aux cartes, à la dame et aux mots croisés

C. Agiter, jeter par terre et lancer les objets brillants

D. Nager, danser avec rythme

E. Jouer à la poupée bébé et à l’enfant mère

18. La faculté que possède l’homme de reproduire et de combiner des états de conscience antérieure, de façon plus ou moins mécanique, est appelée :

A. L’association des idées

B. Nationalisme

C. Intellectualisme

D. Sociologisme

E. Pragmatisme

19. L’hallucination est une manifestation erronée de :

A. L’attention

B. La mémoire

C. L’habitude

D. La volonté

E. L’imagination

20. L’homme ne vaut que ce que vaut son action. Cet idéal éducatif est défendu par le, l’ :

A. Matérialisme

B.  Nationalisme

C. Intellectualisme

D. Sociologisme 

E. Pragmatisme

21. L’initiateur de la pédagogie rénovée est :

A. Montaigne

B. J. Dewey

C. J.A. Comenius

D. J.J. Rousseau

E. E. Claparède

22. L’éducation formelle qui vise à surveiller le développement moral de l’enfant pendant toute sa période scolaire, est appelée l’éducation :

A. Intellectuelle

B. Social

C. Esthétique

D. Religieuse

E. Corporelle

23. Pour réussir sa tâche, l’éducation doit connaître le corps de l’homme à former, le fonctionnement de ses origines…la science qui fournit ces données à la pédagogie est :

A. La sociologie

B. La logistique 

C. La biologie

D. La philosophie

E. La psychologie

24. Le système éducatif qui considère l’homme comme étant foncièrement mauvais est le, l’ :

A. Éducation libérale

B. Système autoritaire

C. Système libertaire

D. Self-govenment

E. Éducation empirique

25. Le document qui permet au maître de préciser les objectifs et la matière, de prévoir le choix et l’emploi matériel, c’est le, l’ :

A. Cahier de préparation

B. Journal de classe horaire de l’école

C. Horaire de l’école

D. Cahier de côtes

E. Calendrier scolaire

Pédagogie générale 1999, III

1. La leçon problème à l’école primaire

A. Ne doit pas être utilitaire

B. Ne s’adresse pas à la mémoire

C. Ne peut pas être intuitive

D. Peut être expérimentale

E. S’adresse au jugement

2. Trouvez la proposition qui donne exactement le schéma d’une leçon intuitive

A. Révision – observation – génération – évaluation

B. Révision – induction – déduction – évaluation

C. Révision – induction – exécution – évaluation

D. Révision – exposé – exécution – évaluation

E. Révision – analyse – synthèse – évaluation

3. La fiche de critique d’une leçon vise essentiellement :

A. La manière d’enseigner

B. La matière enseignée

C. La compétence du maître

D. L’élève

E. Le résultat

4. Indiquez le qualificatif qui ne doit pas caractériser l’enseignement de la grammaire

A. Actif

B. Simple

C. Concert

D. Pratique

E. Sélectif

5. Le maître donne ses enseignements avec aisance et maîtrise de soi grâce :

A. Au respect du calendrier

B. À la préparation

C. Au recours aux méthodes actives

D. À l’exploitation des centres d’intérêt

E. Au respect de l’horaire

6. Pour obtenir une bonne orthographe d’usage, le maître ne doit pas :

A. Avoir une diction parfaite

B. Adapter une méthode d’acquisition directe

C. Initier les élèves à la lecture expressive

D. Initier les élèves à l’orthographe dès leur entrée à l’école

E. Veiller à l’orthographe de tous les devoirs

7. Les devoirs scolaires sont un excellent moyen de contrôle de connaissances des élèves à condition qu’ils soient :

A. Simple

B. Corrects

C. Intuitifs

D. Expérimentaux

E. Adaptés

8. Au terme d’une leçon sur la notion de rectangle (1), l’élève de la 3ième année (2) sera capable en utilisant une latte graduée (3) de dessiner (4) un rectangle de 6cm de long et de 3cm de large (5) en cinq minutes (6) maximum. Au numéro 4, l’enseignant indique :

A. Les conditions de réalisation du comportement

B. Le comportement observable de l’élève

C. La matière enseignée

D. Le seuil de performance

E. L’apprenant (l’élève)

9. Un maître qui envisage l’enchaînement logique des notions dans une branche durant une année, recours à la coordination :

A. Horizontal

B. Vertical

C. Centralisante

D. Synthétisante

E. Combinante

10. L’organisation scolaire qui recourt à la différenciation des groupes plus homogènes sur base de leur valeur mentale, est un système de classe :

A. Faible

B. Mixte

C. Fortes

D. Parallèles

E. Mobiles

11. Indiquez la proposition qui contient uniquement les branches-outils, fondamentale à tout homme instruit :

A. Politesse, civisme, hygiène

B. Politesse, histoire, hygiène

C. Calcul, lecture, observation

D. Calcul, lecture, écriture

E. Morale, religion, écriture

12. Le maître a l’impérieux devoir d’aider l’élève à vouloir étudier, cela signifie qu’il doit :

A. Se rendre compte de ce qu’il sait et ne sait pas

B. Lui donner une bonne méthode de travail personnel

C. Lui présenter les faits qui fournissent des problèmes mentaux

D. Simplifier les connaissances par des comparaisons

E. Se baser sur ses besoins pour susciter en lui le désir d’assimiler la matière

13. Trouvez la proposition (3) qui associe correctement les disciplines (1) de l’école primaire à leurs objectifs intermédiaires (2)

1.

A Langues congolaises

B Histoire

C Mathématiques

D Français

E Sciences naturelles

2.

a) Développer les goûts de la recherche personnelle.

b) Comprendre un message exprimé en langue du milieu et y répondre.

c) Se préparer à la compréhension internationale en évitant d’entretenir la haine.

d) Comprendre un message et y répondre.

e) Aborder une situation nouvelle par soi-même.

3

A. Aa, Bb, Cc, Dd, Ed

B. Ab, Bc, Ce, Dd, Ea

C. Ac, Ba, Cd, Db, Ee

D. Ae, Bd, Cd, Da, Ec

E. Ad, Be, Ca, Dc, Eb

14. Selon la législation scolaire actuelle, un directeur d’école est :

A. Responsable d’école

B. Responsable de classe

C. Propriétaire d’école

D. Partenaire éducatif

E. Promoteur d’école

15. A l’école primaire, le maître doit aider l’enfant à prendre conscience de son être social en :

A. Organisant les activités en groupe 

B. Favorisant l’expérience personnelle

C. Véhiculant les usages et croyances de la société

D. Enseignant les langues usuelles du milieu

E. Encourageant le dialogue et l’échange

16. Indiquez l’idée directrice de l’action pédagogique prônée par Montaigne :

A. En apprentissage, il faut joindre la liberté à l’activité personnelle

B. L’homme n’est ni naturellement bon, ni naturellement mauvais

C. ” Bien apprendre” ” vaut mieux que” ” apprendre pour apprendre” 

D. Il faut tenir compte des besoins et des intérêts de l’enfant

E. Il faut commencer par l’observation pour enseigner

17. Indiquez la principale cause de l’inertie dans l’agissement de l’enseignant :

A. L’illusion d’être parfait

B. Le refus de modifier ses actes

C. Les qualités pédagogique indiscutable

D. La possession des connaissances suffisantes

E. La confiance en sa propre personne

18. Le maître d’école primaire qui note dans la colonne de droite et dans son registre d’appel, pour chaque élève, le nombre d’absences non motivées du mois et les additionne au bas de la page, prépare :

A. La moyenne de fréquentation

B. La moyenne de présence globale

C. La moyenne de présence mensuelle

D. Le nombre effectif de présences du mois

E. La statistique scolaire mensuelle

19. Sur ce dessin représentant l’arc réflexe, le chiffre 1 désigne :

A. Le cylindraxe

B. La dendrite

C. Le synapse

D. Le neurone associatif

E. La myéline

20. Un enfant qui s’adapte facilement à une situation nouvelle, accomplit :

A. Un acte d’intelligence

B. Une activité de la pensée

C. Un raisonnement logique

D. Un jugement

E. Une appréhension

21. Le phénomène affectif qui rend un homme combatif est :

A. La colère

B. La sérénité

C. L’amour propre

D. Le chagrin

E. La gaieté

22. Toute activité sensible de l’être humain se déclenche lorsqu’il y a :

A. Existence d’un besoin

B. Existence d’une excitation

C. Conception de l’idée

D. Une impression sensorielle

E. Une décision ferme

23. ” L’élève KILO de l’institut LOSAGE est impoli ; ALFA de la même école est impoli ; l’élève LIMA aussi impoli” ce raisonnement est appelé :

A. Inductif

B. Affectif

C. Déductif

D. Par l’absurde

E. Analogique

24. Un élève qui est incapable de poser volontairement un acte est un :

A. Aboulique

B. Obstiné

C. Équilibré

D. Impulsif

E. Inhibé

25. Dans le développement psychologique de l’enfant, la période d’adolescence est caractérisée par :

A. La logistique formelle

B. La logique concrète

C. L’intégration sociale

D. L’expérimentation active

E. La prédominance des réflexes

Avatar de l’utilisateur
Suivre

1 réflexion sur “Pédagogie générale 1999, questions de Didactique, Psychologie et Pédagogie. Partie 1”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *