Plan d’amortissement avec Excel.

Le plan d’amortissement, qui est une méthode consistant à répartir le coût d’achat d’un bien sur sa durée probable d’utilisation, est plus facile avec des fonctions d’Excel. Notre étude va se limiter aux deux méthodes d’amortissement les plus utilisées:

L’amortissement linéaire ou constant: qui consiste à amortir le bien d’une manière constate pendant toute sa durée probable d’utilisation.

L’amortissement dégressif: qui constate un amortissement décroissant, puis constant sur toute la durée d’utilisation probable d’un bien.

Exemple: Présenter la fiche d’amortissement d’un véhicule acquis à 15000, dont la durée de vie est de 5 ans. Mise en service du véhicule: 01/01/2005.

L’amortissement linéaire

Les fonctions Excel AMORLIN et AMORLINC permettent de calculer ce type d’amortissement.

1) Avec AMORLIN

Syntaxe: AMORLIN(coût, valeur_rés, durée)

  • coût : représente le coût initial du bien (Vo).
  • valeur_rés: représente la valeur du bien au terme de l’amortissement (VNC à la fin).
  • durée: représente le nombre de périodes pendant lesquelles le bien est amorti.

Voici comment va se présenter la fiche d’amortissement à l’aide de la fonction financière AMORLIN:

Avec 15 000 qui représente la valeur d’acquisition, 0 qui représente la valeur résiduelle (valeur de l’immobilisation après sa durée de 5 ans) et 5 qui représente la durée:

Les autres formules dans d’autres colonnes, c’est exactement comme on le fait en Comptabilité.

Voici le tableau des formules:

2) Avec AMORLINC

AMORLINC(coût, date_achat, première_période, val_résiduelle, périodicité, taux, [base])

  • coût: représente le coût d’acquisition du bien.
  • achat: représente la date d’acquisition du bien.
  • première_pér: représente la date de la fin de la première période (la date de fin d’exercice comptable de la première année).
  • valeur_rés: représente la valeur du bien au terme de la durée d’amortissement.
  • périodicité: Ce paramètre n’est pas constant, il est croissant partant de 0. (Par exemple, si nous travaillons sur 3 ans, ce paramètre prendra en compte 0, 1 et 2)
  • durée: représente la période.
  • taux: représente en % le taux d’amortissement (100/durée).
  • base:    Facultatif. Représente la base annuelle à utiliser.

NOTA: Cette fonction est plus pratique si vous avez un cas de prorata temporis.

Voici la résolution de notre exemple grâce à la fonction AMORLINC:

Vous remarquez que j’ai enfermé les dates à l’aide dans la fonction DATE. C’est pour éviter que des messages d’erreur ne soient générées. Excel doit bien considérer qu’il s’agit d’une date dont la syntaxe est =DATE(année;mois;jour)

Et comme résultat, nous avons:

L’amortissement dégressif

La fonction AMORDEGRC permet de calculer les annuités d’amortissement dégressif. Cette fonction possède les mêmes paramètres que AMORLINC.

Et le résultat:

A vous de jouer

Le véhicule de 15 000, est mis en service le 01/04/2005. Sa durée de vie étant de 5 ans, dressez deux fiches d’amortissement:

  • La première avec la méthode d’amortissement linéaire.
  • La deuxième avec la méthode d’amortissement dégressif.
Patrick Tshiama Mulomba
Le suivre

Téléchargez : des applications scolaires.

error: Pas encore disponible